Laptop Diplomacy

Il peut y avoir deux acceptions à la formule, mais qui font l’une et l’autre appel à la présence de l’ordinateur portable ou d’un autre moyen d’expression rapide par internet (tablette informatique, smartphone…) : celle de diplomatie en mobilité et celle de présence du diplomate contemporain sur les réseaux sociaux. C’est en d’autres termes l’expression diplomatique en mobilité qu’autorise l’usage des appareils connectés.

Le sujet est d’importance non seulement parce qu’il souligne en premier lieu la nécessité pour les institutions diplomatiques et les diplomates d’avoir une expression officielle sur Internet ; mais aussi, en second lieu, de pouvoir communiquer en interne dans la mobilité, durant es déplacements, tout en assurant la confidentialité de ces communications qui se font sans passer par un poste informatique fixe « de bureau » qui, lui, est nécessairement sécurisé. On aura compris que l’enjeu de la sécurisation des communications par appareils mobiles connectés est de la plus grande importance.

C’est la raison pour laquelle, ces appareils dont sont aujourd’hui dotés les diplomates français sont l’objet de toutes les attentions d’une part de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) et en interne, au sein du Département, de la Direction des Systèmes Informatiques (DSI).

Voir aussi : Réseaux sociaux et diplomatie ; Start-up abritées en milieu diplomatique.

Les commentaires sont fermés