Le Dictionnaire de la Diplomatie

Un dictionnaire thématique comme le Dictionnaire de la diplomatie est une œuvre de longue haleine, dans son écriture comme dans sa maturation. Elle est par la-même évolutive. Cette édition succède à une première en 1998 et une deuxième en 2006. Au total, ce sont plus de 2500 heures de travail qui lui auront été consacrées dont environ 700 pour cette 3e édition.

Au-delà des nombreuses rubriques nouvelles introduites et des actualisations réalisées sur celles qui ont été conservées, une même démarche de conception générale a prévalu, tendant à associer développements pratiques et théoriques, en les illustrant de centaines d’exemples.

L’objectif de l’ouvrage est d’être utile aussi bien aux agents diplomatiques et consulaires qu’à tous ceux qui – enseignants, étudiants, journalistes, grand public – à un moment donné, ont besoin ou simplement le désir de se renseigner sur ces institutions dont le rôle, loin de faiblir, est demeuré essentiel dans le monde d’aujourd’hui. Le Dictionnaire de la diplomatie n’est pas un ouvrage de plus sur les relations internationales. Il traite des institutions diplomatiques dans leur dynamique et leur évolution, des agents qui les font vivre, du métier diplomatique au sens le plus large du terme, du droit et de l’histoire diplomatique. Il sollicite pour cela une pluralité de disciplines : littérature, linguistique, histoire, droit, géographie, science administrative.

Une trentaine de rubriques biographiques s’y sont ajoutées, principalement orientées sur des personnages, hommes et femmes, dont les noms et l’action, en dehors des cercles de spécialistes et à l’exception de quelques-uns, sont aujourd’hui un peu oubliés.

Après deux éditions parues exclusivement en version « papier », et toutes les deux épuisées, il nous est apparu judicieux d’en présenter désormais une édition numérisée disposant d’un site internet dédié. Les lecteurs ont ainsi accès librement et gratuitement aux 450 articles qui leur sont proposés mais peuvent également se procurer l’intégralité du Dictionnaire (700 pages) en se reportant à la boutique numérique (colonne droite de la page d’accueil) en format PDF à un prix accessible, par l’intermédiaire d’un compte Paypal sécurisé.

Ce site entend proposer aux lecteurs une mise à jour constante de l’ouvrage, aussi bien sur les pages en libre accès que dans la version PDF payante.

Le site Dictionnaire de la diplomatie vient s’inscrire en complément de celui de l’Observatoire de la diplomatie, au caractère plus général et médiatique, créé il y a un an, en mai 2017.

Jean-Paul Pancracio

 

 

Les commentaires sont fermés